Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 15:06

Bon, réponse à mon précédent post - on n'est jamais mieux servi que par soi-même - suite à une petite discussion chez Stoat j'ai trouvé ca (made in Ipcc 2001, j'ai regardé rapidement mais je n'ai pas vu grand-chose de semblable dans l'Ipcc2007), que je me suis empressé de mettre en relation avec ca.

Un mot, auparavant, pour rappeler que le passage de scénarios d'émissions à celui de concentrations n'est pas trivial, puisqu'il implique de prévoir un minimum comment vont l'évoluer les puits biosphériques et océaniques. Dans les faits, ceci est réalisé avec des modèles simplifiés de cycle du carbone (Bern-CC et ISAM), auxquels sont prescrits l'évolution des émissions et un changement climatique "au premier ordre" (j'en parlais aussi ici, avec un schéma).
En outre, étant données les incertitudes sur le devenir du cycle du carbone, des paramétrisations "meilleur cas possible" et "pire cas possible"  sont définies, à partir des mêmes scénarios d'émissions (cela mutiliplie donc par 3 le nombre de scenarios, et franchement, vu les limites sur le temps de calcul, je ne suis pas sûr dans quelle mesure ces  "best" et "worse cases" sont étudiés à l'aide de modèles de climat...) 
Tout ca pour dire qu'en fait, vu les incertitudes et les variables insuffisamment contraintes lorsqu'on veut passer des émissions aux concentrations (la force des différents puits, la sensibilité climatique...), le fait qu'on soit dans ou hors les clous des scenarios de concentrations n'est peut-être finalement pas la bonne question à se poser...

Mais bref, trèves de balivernes, voici en tout cas ce que donnent le cas "moyen" pour  ISAM, pour quelques scenarios - les concentrations globales sont en noir épais



(je ne montre pas pour Bern, car j'ai l'impression que les données CO2 pour Bern sont indiquées pour le début de chaque année, alors que les concentrations NOAA sont des moyennes de l'année - comme ISAM- d'où un certain décalage graphique.)

On voit donc bien qu'en termes de concentrations atmosphériques de CO2, on est toujours sur les rails (serrés, pour l'instant) des scénarios IPCC... même si, plus rigoureusement, il faudrait comparer les trends récentes.
Bon - certains s'en serviront peut-être pour relativiser les déclarations récentes du GCP. En tout cas, si ces divergences entre comportements des émissions et des concentrations se confirment à l'avenir ( c'est un peu court pour l'instant pour tirer des conclusions), ca posera sans doute des questions intéressantes sur le cycle du carbone.


[MAJ 06/10: saperlipopette, ce genre de figure était déjà présent dans cet article de Science de 2007 par Rahmstorf et al, qui comparait les trends récentes (CO2, T°, niveau marin...) aux projections Ipcc, et dont je parlais ici - je m'en rappelais plus...(graphe en haut)]


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ICE
commenter cet article

commentaires

PAk 04/10/2008 14:08

>Somehow i wonder where all that C we're emitting is going..

effectivement, on peut se le demander.
il me semble que c'est la seule question qui suscite vraiment mon intérêt

ICE 05/10/2008 12:35


ah ben - j'espere que "das Biofilm" suscite aussi ton inérêt qd meme... ;-)


William 29/09/2008 23:38

Thanks for the post and graph. So we're on the rails so far, and it looks unlikely that we'll even be able to distinguish the different paths until past 2011, at this rate.

Sorry for my English :-(

ICE 30/09/2008 11:31


yes, il looks tight.
Somehow i wonder where all that C we're emitting is going...
Thanks for dropping by.


  • : Le blog de ICE
  • Le blog de ICE
  • : Actualité, réflexion autour du changement climatique, de l'énergie, de l'environnement...
  • Contact

Texte Libre











Archives