Lundi 29 août 1 29 /08 /Août 15:50
- Par ICE

http://www.treehugger.com/20110826-hurricane-irene-satellite-photo.jpg"Bien que la météo américaine, la NOAA, ait averti depuis vendredi les autorités fédérales et les différents Etats de la côte Est des Etats-Unis de l'arrivée d'un ouragan de catégorie 2 voire 3, ces dernières ont été prises au dépourvu par l'ampleur et l'intensité des dévastations survenues ce weekend tout le long de la côte Est. Des vents de plus de 110 miles/h en moyenne (avec des pointes bien au-dela), dans la fourchette hautes des prévisions, ont ravagées les habitations et les batiments, mis à terre quantité d'arbres et de lignes electriques. Sur la côte de Caroline, où l'ouragan a touché terre, la montée des eaux associée à l'ouragan, couplée a des vagues de plus de 10m, a tout emporté, prenant par surprise dans leur sommeil les habitants qui n'avaient pas pris sur eux  la décision d'évacuer. Plus au nord, dans la nuit de samedi a dimanche, l'ouragan n'ayant, contrairement aux prévisions, pas décliné d'intensité, l'agglomération de New York a du interrompre en catastrophe son système de trains et de métro, ce dernier étant submergé par la montée des eaux qui a soudainement envahi de nombreux quartiers de Manhattan et de Brooklyn, alors que le système hydraulique de la ville était complètement saturée par les pluies torrentielles. De nombreux usagers ont trouvé la mort en restant coincé dans le métro souterrain. De nombreux habitants, commerces et bars qui tenaient des "Irene Parties" sur Long Island Beach ont également été surpris par la montée des eaux, mais n'ont pu être secourus par des pompiers de NYC complètement débordés.

Au total, les décès dus à l'ouragan se comptent par centaines, les sinistrés par centaines de milliers, des milllions sont sans électricité, et les dégâts se chiffrent d'ores et déjà en centaines de milliards de dollars. Cette catastrophe affaiblit une économie américaine déjà sur le bord de la récession, et des voix s'élèvent parmi l'opposition Républicaine pour réclamer la démission d'Obama devant l'ampleur du désastre et l'inconséquence des autorités. Rick Perry a déclaré qu'en tant que président, il envisagerait de fermer ou privatiser les services de météo nationaux, qui n'ont pas su suffisamment mettre en garde les populations, et qui constituent en tout état de cause "a waste of taxpayers dollars". "

 

Bon, je ferais certainement un mauvais journaliste... Mais, sérieusement: comme il est facile après coup de dire qu'on - les medias, les autorités (le maire de NY, Obama, les Etats...) , les services météo - en a trop fait sur Irene. Bien sur, le fait que l'ouragan se soit dirigé le long de la côte Est et vers New York, centre de population, pouvoir et média, a participé à gonfler l'importance de l'évenement. Que les américains sont un peu des "weather nuts" à la base; que les reporters tv cherchant à toute force l'ouragan dans Manhattan étaient en effet un peu ridicules; et qu'après Katrina peut-être, les autorités veulent certainement montrer qu'elles sont en contrôle et prennent les choses sérieusement. Mais - et il faut aussi regarder en dehors de NY City elle-même, qui a l'air d'avoir échappé au plus gros - , les dégats dans l'ensemble de la région sont quand même conséquents. Et que l'ouragan ait faibli juste avant de toucher les régions de Philadelphie-NY peut être vu comme un sacré coup de bol. Il s'en est fallu d'un chouilla que ce soit bien pire.

Je vous engage urgemment à lire cet excellent post du NYTimes qui remet bien les choses dans leur contexte, en termes d'ouragans.

 

Il faudra quand même trouver un jour un milieu entre blamer les gens pour ne rien anticiper (facon Katrina) et les blamer pour avoir supposémment surréagi.

 

(ps: pour ceux qui pensent que la remarque sur Rick Perry n'est pas sérieuse, sachez que des gens bien intentionnés pensent sérieusement à ce genre de choses - même les sceptiques de WUWT sont outrés ! ).

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Les médias en ont fait trop sur Irène après ne pas en avoir fait assez sur le "hurriphoonado Claire" pendant l'été 2008.

"The scope of Hurriphoonado Claire was unprecedented," said Mark Mancuso, a meteorologist with the National Weather Service, who classified the hybrid storm as an F4 tornado, Category 5 hurricane, and Level 7 redemptive act of God."

Tout est là :

http://www.theonion.com/articles/hurriphoonado-cuts-swath-of-destruction-across-eas,2629/
Commentaire n°1 posté par puytre le 30/08/2011 à 22h26

Ah oui tres bien. On dirait un peu le cyclone polaire dans the Day After Tomorrow.

Réponse de ICE le 31/08/2011 à 18h03

Texte Libre











 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés