Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 12:45
 

Alors que je cherchais ce week-end en librairie le dernier Claude Allègre (« l'imposture climatique » - dont tout le monde dit le plus grand bien... ) pour voir de mes propres yeux ses magnifiques graphiques, je me suis laissé tenter à la place par une autre nouveauté dans le paysage littéraire sceptique hexagonal: dûment intitulé « le mythe climatique », c'est l'oeuvre de Benoit Rittaud, mathématicien et maître de Conférence à Paris XIII.

J'aimerais vous dire que je n'ai pas été déçu, que j'ai enfin compris pourquoi tout cette affaire du réchauffement climatique n'était-donc-qu'une-blague, et vous recommander LE livre sceptique qui fera taire tous les scientifiques du climat – maaaaaaiiiis... non: malgré les prétentions d'honneteté et d'objectivité de l'auteur (confortées a priori par l'aura des mathématiques...), on n’y est pas du tout.

 

Ce qui est frappant, tout d'abord, c'est que B.Rittaud, dans une vision des choses et un vocabulaires très belliciste,  semble persuadé que les sceptiques ont désormais « gagné », que le « sol se dérobe sous les pieds » des climatologues sous "les coups de boutoirs de l'arméee des sceptiques", et se dit étonné de la soudaineté de cette récente victoire – voir notamment cette extrait d'Arrêt sur images où il était invité, et divers passages du livre, que résume la première phrase péremptoire de la quatrième de couverture « l 'apparent consensus sur la responsabilité de l'humanité dans l'évolution du climat est en train de s'effriter ». Consensus dans l'opinion publique peut-être, et sans doute B.Rittaud a-t-il l'impression, comme il le dit sur le plateau d'Arrêt sur images, qu'il est désormais « branché d'être climato-sceptique ».  Chacun sait l'importance que le fait d'être branché a dans la validité des théories scientifiques  (même si, n'est-ce pas, B.Rittaud rappelle justement en préambule de son livre que « la machine médiatique n'est guère adaptée pour rendre compte de manière fidèle de la marche de la science »... oh mais pardon là il parlait de l'alarmisme climatique.)

Mais il m'avait échappé que le consensus dans la communauté scientifiques s'était effondré, et j'ai manqué les publis fracassantes qui ont apparemment mis à terre le concept de réchauffement climatique d'origine anthropqiue, et qui permettent à l'auteur d'écrire vers la fin du livre que « du point de vue scientifique le carbocentrisme [néologisme on ne peut plus caricatural inventé par B.Rittaud pour ne pas dire « les climatologues »...] ressemble de plus en plus à un cadavre qui marche »... 

 

Diantre, qu'y a-t-il donc de nouveau dans le livre de B.Rittaud qui transforme ainsi les climatologues en zombies ?

 

Et bien, du point de vue scientifique, not much. On retrouve en fait surtout dans ce livre un espèce de gros condensé de la blogosphère climatique, version sceptique: pêle-mêle, références à ClimatAudit, Wattsupwiththat, pensee-unique, skyfal, liens vers les videos de Courtillot, Leroux, vers les « pétitions de 30000 scientifiques qui contestent le réchauffement climatique » , les 450 articles « sceptiques »... et autres éléments du web climatosceptique. Une partie apparemment significative de la matière du livre, des informations de l'auteur, vient clairement de là (avec des petites références à RealClimate comme illustration de la "défense des carbocentristes" aux abois...): visiblement B.Rittaud fréquente assidument cette partie du web, et semble même surtout avoir voulu porter cet univers à la connaissance d'un public plus large – incidemment, vu l'aspect « fair and balanced », comme dirait FoxNews, de cette blogosphère, ceci explique peut-être aussi son impression que le "carbocentrisme" se désintègre.

 

Donc, c'est en toute logique qu'on retrouve comme chapitres « scientifiques » principaux du livre, les « tubes » du scepticisme:

- la crosse de hockey est brisée

- la T° globale n'existe pas ( ou ne veut rien dire, ou est fausse..)

- le CO2 suit la T° dans les carottes de glace

- les modèles ne sont pas fiables

 

saupoudrés ici et là avec les toujours verts « la t°globale (qui n'existe pas) n'augmente plus depuis 10 ans) » et autres « dans les années 70 on prevoyait le global cooling », « il n'y a pas de consensus » (mais aussi « le consensus n'est pas une preuve ») etc...

hmm... vous avez déjà lu tout cela quelque part, n'est-ce pas? (peut-être ici - par exemple)... Et, d'ailleurs, je suis sûr que B.Rittaud aussi - j'ai un peu du mal à saisir pourquoi on persiste à écrire ce genre de choses... On note que de temps en temps, l'auteur semble être au courant de la réponse à apporter à ses propos, mais cette réponse a une facheuse tendance à disparaître en note en bas de page ou dans les références...

 

Mais le truc en plus, c'est que la lecture de ClimateAudit ou de Wattsupwiththat n'étant pas équivalente à une formation en sciences de climat (et ne suffisant certainement pas à prétendre écrire un livre sur le sujet), tout ca baigne dans des d'erreurs et incompréhensions manifestes, de sorte que la présentation qu'en fait l'auteur devient parfois franchement comique. Cf le passage assez ridicule sur le décalage CO2/T° dans les carottes de glaces, censé poser un "problème fondamental" aux climatologues, dont l'explication – les GES agissent comme une rétroaction (avec l'albédo) sur le forcage orbital – semble simplement « trop compliquée » pour être vraie à B.Rittaud, et le résultat d'une « imagination sans limite » qu'on ne peut accepter.... Ou surtout le passage sur les modèles, homérique, dans lequel l'auteur passe plusieurs pages à nous avertir des dangers de l'extrapolation statistique (mais qu'est-ce-que ca a à voir avec la choucroute ???),  de ce que les modèles sont tunés sur les observations et de qu'ils sont voués à l'échec car "dans un système chaotique, nulle approximation linéaire n'est possible" (si l'auteur a la MOINDRE idée de ce qu'est un modèle de climat, il le cache bien... ). Ou encore l'anomalie de T° globale, qui ne mesure pas grand-chose, n'est-ce-pas - sauf, hmm, « si elle s'avérait corrélée à l'activité solaire », hein, auquel cas, euh, « elle possèderait bien une signification »... 

 

Moins drôle, il y a aussi de longs passages pas très clairs – et par conséquent, au final, pas très sains - sur la pseudo-science, Popper, l'absence de preuves, les modèles qui sont des « oracles » et les climatologues pas très différents des « mediums » etc.., le tout enrobé dans des tonnes de mauvaise foi, du genre (pour ne citer que 2-3 exemples, on pourrait en mettre à la pelle), "l'invasion des ordinateurs" auxquels les scientifiques se seraient "soumis", "le Giec n'existe que parce que nous avons un problème: que le problème disparaisse et le GIEC disparait aussi. [...]Se fier à l'avis de ses membres[...] reviendrait à se fier à un vote d'experts théologiens pour déterminer la probabilité que Dieu existe"  ou le fait que si les papiers de sceptiques ne s'imposent pas dans la communauté scientifique, c'est simplement qu'ils ne sont pas "dans l'air du temps" (sic).

 

On notera aussi, en toute cohérence avec le reste, l'absence totale de physique (forcage radiatif, effet de serre ?), et, au sortir du livre, il semble que la position de l'auteur soit « on ne sait rien », "c'est complexe", et « bah, la T° peut bien varier toute seule, non ? ».

Bien sûr, au final B.Rittaud - après avoir nous en avoir convaincu en racontant souvent n'importe quoi - précise qu'il n'est pas un spécialiste du climat: pourquoi l'écouter, donc, quand il prétend que c'est un «mythe»? Réponse: parce que les climatologues devraient être capables de convaincre leurs collègues des autres disciplines, singulièrement, les mathématiciens - parce que, n'est-ce pas, il y a des maths en climatologie... Si B.Rittaud n'est pas convaincu - bien qu'il n'y connaisse pas grand-chose et s'abreuve aux meilleures sources sceptiques du web - c'est donc que les climatologues se trompent... et que nous, nous devons nous laisser convaincre par B.Rittaud. CQFD.

 

 

ps: Benoit Rittaud a un blog, et heureusement pas mal d'auto-dérision puisqu'il y délivre la meilleure critique de son propre livre (en bas du post).

ps2: voir aussi cette video où si l'auteur dit autre chose que "les climatologues sont des astrologues", j'ai mal compris.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ICE
commenter cet article

commentaires

wikistrike.over-blog.com 19/03/2011 11:30


Quelques liens sympas

http://wikistrike.over-blog.com/article-la-69646494.html

http://wikistrike.over-blog.com/article-ja-69454007.html

http://wikistrike.over-blog.com/article-ja-69454007.html

http://wikistrike.over-blog.com/article-l-afrique-se-coupe-
en-deux-68236483.html

http://wikistrike.over-blog.com/article-les-etats-unis-ont-
ils-provoque-le-tremblement-de-terre-a-haiti-69412549.html


Pascal 10/12/2010 14:11


Ce qui est étonnant et me rend sceptique sur les causes du réchauffement (Homme ou soleil ?)
C'est que si les dirigeants de chaque pays (dévellopé) acceptent semble-t-il sans discuter les rapports du GIEC et obligent leurs citoyens à prendre des mesures coûteuses en ce sens :
" Ya le Feu !",
ils semblent complètement être du coté des "hérétiques" lorsqu'ils se rencontrent sur ce sujet car ils ne peuvent conclure aucun accord ...(Y a plus le feu du tout !)

Bizarre non ?

Pascal


zizou 13/04/2010 09:44


Laurent, faut pas jeter la pierre à ICE; il fait de la pub à Rittaud, comme Valérie et ses 500 pétitionnaires font de la pub à Allègre et Courtillot;je pense que rien que cela c'est fort louable,
car cela pourrait provoquer un début de réflexion , ne serait-ce que chez quelques un parmi les intervenants de ce blog ou règne la pensée unique


Laurent Berthod 12/04/2010 21:32


Ce compte-rendu de lecture est d'une mauvaise foi inégalable.


zizou 08/04/2010 13:12


Et lorsque vous ne confondrez plus votre foi avec le déni de notions de physique de base
---------------------------------------
A Monsieur le philosophe de ce blog, je pose la question suivante , qui doit être facile à satisfaire pour un philosophe rompu aux notions de physique de base:
Quelle est l'unité d'effet de serre:degréK/GtCO2 ???


  • : Le blog de ICE
  • Le blog de ICE
  • : Actualité, réflexion autour du changement climatique, de l'énergie, de l'environnement...
  • Contact

Texte Libre











Archives