Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:06
Parmi les arguments les plus mauvais des sceptiques du réchauffement climatique, celui qui revient peut-être avec le plus d'obstination et de mauvaise foi est: "de toute façon, le réchauffement s'est arrêté en 98, depuis, la t° n'a pas augmenté, alors que le CO2 a continué à augmenter - donc, t'es boulé-glandé, le réchauffement, c'est un hoax".

Evidemment, tout a été dit là-dessus, sur la variabilité climatique, sur l'erreur (volontaire) qui consiste à considérer de courtes périodes pour évaluer le changement climatique, qui plus est en partant d'anomalies chaudes exceptionnelles (98), etc... La blogosphère regorge donc littéralement de discussions/corrections à ce sujet - d'où ce post, en fait: dans un papier de Geophysical Research Letters à paraître prochainement, Easterling & Wehner reprenne cette histoire de réchauffement-qui-s'est-arrêté-en-98 pour montrer que 1°) à ce compte-là, le réchauffement s'est déjà arreté un certain nombre fois dans le siècle passé, 2°) dans les projections des modèles pour le siècle à venir également, des périodes de refroidissement existent au cours d'un réchauffement progressif...
Autrement dit, le réchauffement n'est pas strictement monotone - au cas où vous le croyiez... (voir ici pour un résumé (US)).

Le truc, c'est que tout ca a donc déjà été dit en long en large, par exemple sur RealClimate, ici et ici. Ce papier de Easterling & Wehner n'apporte pas grand chose de plus, et semble avoir, pour tout dire, une vocation presque pédagogique: dans l'introduction, les papier qu'ils citent - comme ceux qu'on cite classiquement pour introduire son sujet et montrer ce qu'on va reprendre-réfuter-surpasser-etc - ne sont pas Rox&Rouky 2004 et Bernard&Bianca 2005 mais... les "blogs and websites" qui "claim [that] the planet has been cooling since 1998 (e.g. Investor's Business Daily 2008)". Cet article inspire donc une impression un peu étrange, comme si qqpart ses auteurs parlaient dans le vide (ou préchaient à des convertis) ... mais, c'est un exemple (original?) intéressant de science qui remonte le courant, d'une "controverse" issue de la blogosphère à l'académique - quand le trajet se fait en général dans l'autre sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by ICE
commenter cet article

commentaires

lookup 24/09/2009 23:23


Quand on parle réchauffement climatique, la tendance est à démontrer l'impact de l'homme sur le climat. Je n'en doute pas une seconde, mais est-ce qu'une reprise de l'activité solaire, en berne le
siècle écoulé mais chaque année annoncée imminente, ne serait pas d'un impact d'un ordre de grandeur encore bien supérieur sur notre climat ? Ou est-ce qu'on le sait bien mais que comme on ne peut
rien y faire on évite d'en parler ...


ICE 29/09/2009 15:47


euh.... je ne vois pas trop ce qui vous fait dire que le soleil était en berne le siècle écoulé  ... et il n'est pas vraiment question qu'il augmente significativement dans le siècle qui
vient, c'est plutôt, à la lumière du mininmum actuel du cycle (de 11ans) la question inverse qui pourrait se poser...


Maude 19/05/2009 02:35

Bonjour

Les changements climatiques sont devenus un enjeux dès plus important. L'augmentation de la température moyenne peut avoir beaucoup d'impact.

Je vous invite à regarder le vidéo suivant portant sur les changements climatiques. Il nous incite à signer la pétition qui est faite par Oxfam GB concernant l'un des rassemblement politiques les plus importants dans le cours de l'humanité : http://www.youtube.com/watch?v=knp5Fwx-Yos

nico 23/04/2009 23:49

Pour répondre a Pak:
Le système climatique est nettement plus complexe que la casserole d'eau. En particulier parce qu'il y a plusieures composantes ayant des inerties différentes en particulier l'atmosphère, l'océan et les surfaces continentales. Or même sans forçage externe un système dynamique ayant plusieurs composantes peut avoir une variabilité interne globale qui peut même être cahotique (donc non prédictible à long terme). Il y a des exemples de modèles très simples à 2 équations et 2 variables d'états qui conduisent à de tels systèmes cahotiques....
Ensuite du fait que l'atmosphère est un tout un phénomène même localisé peut induire des changements globaux. Il y a des oscillations climatiques qui sont bien connues, Le plus important est le cycle El nino/la nina qui est lié à une interaction entre l'océan pacifique et l'atmosphère. Bien que ce soit un phénomène essentiellement tropical il induit un changement global et, du moins, sa signature est suffisement forte pour induire un changement des paramètres globaux... Il y a d'autres oscillation comme l'oscillation nord atlantique etc... Bref en l'absence de toute variation du forçage externe le climat a en effet une variabilité interne importante visible sur les paramètres globaux comme la température. Ensuite bien sur il y a une variation du forcage externe qui joue. Sur les grande échelle de temps celui du soleil est primordial. Sur des échélles plus courtes il a probablement un rôle mais plus difficile à mettre en evidence car faible au regard justement de la variabilité interne du système...
Voilà j'espère que ça répond à vos interrogations...

ICE 24/04/2009 11:21


Merci Nicolas - J'avais fait un peu la même réponse à Pak autour de quelques bières, en fait :-)  : en simplifiant à l'extrême, on peut peut-être dire que lors d'oscillations naturelles
(donc hors forcage "naturel" solaire/volcanique etc...), l'énergie dans le système Terre reste constante mais est simplement redistribuée (de sorte que la T° de surface globale, par exemple, varie
un peu )...


Georg Hoffmann 23/04/2009 17:30

C'est amusant. Je ne peux pas entrer mon adresse d'email professionel. Peut etre parce que "ice" a la meme extension que moi?

ICE 24/04/2009 11:16


oh, je crois que c'est surtout over-blog qui déconne complètement avec les commentaires en ce moment...


Georg Hoffmann 23/04/2009 17:13

Mais bon, c'est toujours utile d'avoir des articles sous la main sur lesquelles on peut pointer, meme si ils sont pas super innovant.
Voici la meme chose, mais en Allemand. J'ai regarder la variabilité decenale dans les simulations IPCC de MPI. Jusqu'aux annees 2030/50 il y a des decades avec des gradients negatifs, meme dans le scenario A2.
http://www.scienceblogs.de/primaklima/2008/07/die-mar-von-der-beendeten-erwarmung-und-den-modellen-die-etwas-vorhersagen.php

Amities et merci pour le blog
Georg

ICE 24/04/2009 11:15



Bonjour Georg - merci de passer par ici.
En effet, l'ordre des choses fait qu'un papier a toujours plus de "poids" qu'un blog... même si le contenu est le même ! accessoirement ca veut aussi dire que toi ou gavin schmidt pourrait
parfois faire des GRL avec des posts de blog...


j'aimerais pouvoir lire ton blog davantage, mais mon allemand est malheureusement un peu trop rudimentaire pour cela '_'