Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 22:41
En regardant ce matin ce graph des projections inter-modèles d'évolutions des T° pour le XXIè siècle par l'IPCC 2007, j'ai été frappé par ce petit "patch" blanc au nord de l'Atlantique/ sud du Groenland. 
projipcc.png

Ce remarquable "moindre réchauffement" semble être un signal robuste (présent à toutes les époques et scénarios): après quelques questions autour de moi, je n'ai pas trouvé d'explications plus satisfaisante que d'invoquer le ralentissement de l'AMOC (atlantic meridional overturning circulation - circulation thermohaline, grosso modo) qui est simulé par les modèles: moins de chaleur, du coup, advectée aux latitudes nord par les courants de surface.
Cependant; on s'attendrait à ce que ce signal soit, soit plus large (Europe, etc..), soit au contraire plus localisé ou niveau des zones de plongée des eaux (mers de Norvège, du Labrador). Le rapport IPCC remarque ce patch, mais pour les explications renvoie à un papier chinois de Xu & al. 2005 que je n'ai pas pu lire. 
Si quelqu'un a d'autres idées ?

(does anyone know what causes the white "patch" of slow warming south of Greenland, in IPCC's temperatures predictions ? the IPCC report doesn't really provide any explaination; is this linked somehow to the simulated AMOC decline ? wouldn't seem a realistic response.)

Partager cet article

Repost 0
Published by ICE
commenter cet article

commentaires

doudou 20/12/2007 23:18

oui, c'est bien dû à la diminution de l'AMOC. Tous les modèles prévoient en effet un ralentissement de la circulation thermohaline dans l'Atlantique Nord pour le siècle prochain (par contre aucun modèle ne prévoit un arrêt total de l'AMOC d'ici la fin du siècle). d'où la diminution de l'apport de chaleur vers l'Atlantique Nord et ce patch de moindre réchauffement. Tout ça est détaillé dans la partie 10.3.4 du rapport IPCC.

à +
doudou

ICE 21/12/2007 13:06

merci doud' - en effet je n'avais pas été voir directement la partie thermohaline du chap.10. On y lit bien: "The reduction in MOC strength associated with increasing greenhouse gases represents a negative feedback for the warming in and around the North Atlantic. That is, through reducing the transport of heat from low to high latitudes, SSTs are cooler than they would otherwise be if the MOC was unchanged."Dans la partie "pattern" (10.3.2) ils mettaient juste: "Over the ocean, warming is relatively large in the Arctic andalong the equator in the eastern Pacifi c (see Sections 10.3.5.2 and 10.3.5.3), with less warming over the North Atlantic and the Southern Ocean (e.g., Xu et al., 2005)." Cela dit, je trouvais juste ce petit patch blanc étonnamment bien localisé (vu que c'est du inter-modèle). Je lis aussi:"Many future projections show that once the radiative forcing is held fixed, re-establishment of the MOC occurs to a state similar to that of the present day. The partial or complete re-establishment of the MOC is slow and causes additional warming in and around the North Atlantic."Donc ce moinde réchauffement serait du transitoire (dans l'hypothèse où on parviendrait à stabiliser les concentrations en GES...).